Interrogé par la Presse, suite à la "fuite" de la lettre ouverte, alors que l'association souhaitait attendre la fin du Conseil municipal et les réponses qui auraient pu être apportées lors de cette séance, pour faire état publiquement de sa démarche,  Monsieur Claude BANIS réagit:

 

reponse_maire

L'association commentera cette réponse et les débats qui auront lieu (ou pas), lors de la séance du Conseil municipal, demain